Berlin lance les enchères pour les fréquences mobiles 700 MHz

vendredi 30 janvier 2015 17h41
 

FRANCFORT, 30 janvier (Reuters) - La Bundesnetzagentur, le régulateur allemand des télécoms, a annoncé vendredi le lancement des enchères pour l'attribution des fréquences de téléphonie mobile dans la bande de 700 mégahertz (MHz), devenant le premier pays européen à mettre en vente ces basses fréquences.

Les fréquences concernées devraient être attribuées en mai et en juin et les opérateurs intéressés ont jusqu'au 6 mars pour se faire connaître. La France doit également attribuer cette bande de fréquences aux opérateurs mobiles dans le courant de l'année.

En Allemagne, l'opération, qui verra également la revente aux enchères de fréquences de 900 MHz et 1.800 MHz qui expireront en 2016, pourrait rapporter 4,5 milliards d'euros à l'Etat, estime Heike Pauls, analyste de Commerzbank.

Deutsche Telekom et Vodafone pourraient offrir jusqu'à 1,6 milliard d'euros chacun et Telefonica Deutschland (marque O2) 1,3 milliard, précise-t-il, ajoutant que l'ardoise pourrait être encore plus lourde si Deutsche Telekom et Vodafone décident de défendre leurs parts de marché pied à pied face à Telefonica Deutschland.

Le régulateur allemand a décidé en 2013 de procéder aux enchères par anticipation en dépit de l'opposition des opérateurs télécoms présent sur le premier marché mobile européen.

Ces derniers s'attendent à des enchères onéreuses et leur trésorerie est déjà tendue en raison des coûts de déploiement des services à très grande vitesse dits 4G ou LTE.

La décision de la Bundesnetzagentur a poussé les deux opérateurs les plus petits du marché, Telefonica Deutschland et E-plus, à l'époque filiale de KPN, à fusionner.

Une adjudication de fréquences mobiles 4G en 2012 aux Pays-Bas a rapporté 3,8 milliards d'euros avec des prix tellement élevés que l'opérateur local KPN a dû renoncer à distribuer un dividende à ses actionnaires.

Aux Etats-Unis, la Commission fédérale des communications (FCC) américaine a annoncé jeudi qu'elle avait levé 44,9 milliards de dollars (39,8 milliards d'euros) au terme de l'adjudication de fréquences dites AWS-3, pour l'instant un record dans l'industrie. (Peter Maushagen et Harro Ten Wolde, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)