Sanofi-Toujours pas de DG pour présenter les comptes 2014

vendredi 30 janvier 2015 11h02
 

par Noëlle Mennella et Andrew Callus

PARIS, 30 janvier (Reuters) - A moins d'une annonce de dernière minute, Sanofi devra admettre jeudi prochain en présentant ses résultats annuels que sa recherche d'un nouveau directeur général piétine.

L'intérim de Serge Weinberg à la tête du laboratoire français depuis l'éviction tonitruante du directeur général Christopher Viehbacher, le 29 octobre, devrait durer encore quelques mois, estiment de bons connaisseurs de Sanofi.

Même en interne, on estime qu'il sera très difficile de trouver un successeur au Germano-Canadien auquel a été reprochée une gestion trop solitaire, alors même que sa stratégie n'était pas contestée et que son bilan était jugé positif par les marchés financiers.

"Je crois que le remplacement de Christopher Viehbacher va prendre du temps. A terme, ce qui risque de manquer c'est une vision stratégique pour l'avenir, ce qu'on ne peut avoir sans une connaissance approfondie du secteur pharmaceutique. Or Serge Weinberg ne l'a pas", déclare une source proche de Sanofi.

Le poste n'a intéressé à ce jour ni Christophe Weber, directeur général de Takeda Pharmaceutical, ni Olivier Bohuon, patron de Smith & Nephew, ni Bernard Poussot, ex-directeur général de Wyeth, ni Pascal Soriot, directeur général d'AstraZeneca.

Des analystes jugent que l'absence temporaire de directeur général n'est pas préjudiciable au groupe à court terme, même si certains avouent qu'ils ausculteront avec soin les résultats du quatrième trimestre 2014 pour y déceler d'éventuelles conséquences chiffrées du départ de Christopher Viehbacher.

La volonté confirmée très récemment par Elias Zerhouni, le patron emblématique de la R&D de Sanofi, de rester à son poste après le départ de Christopher Viehbacher qui l'avait recruté, incite à penser que la situation atypique actuelle du groupe peut perdurer sans trop de problèmes.

Néanmoins, observe un expert du secteur, l'échec du groupe à trouver un nouveau directeur général "démontre son incapacité à attirer des talents, ce qui est très gênant à plus long terme".   Suite...