E.ON veut vendre sa centrale italienne de E1 md au S1 -sources

jeudi 29 janvier 2015 16h55
 

MILAN/FRANCFORT, 29 janvier (Reuters) - Le géant allemand des services aux collectivités E.ON souhaite vendre dans le courant du premier semestre son actif le plus important d'Italie, une centrale hydroélectrique de 531 mégawatt (MW) située à Terni et valorisée au moins à un milliard d'euros, apprend-on jeudi de plusieurs sources proches du dossier.

Le groupe italien d'énergie renouvelable Erg est considéré comme étant le candidat le mieux placé pour racheter cette centrale, précise-t-on de mêmes sources.

E.ON et Erg ont refusé de commenter ces informations.

"Cela n'a pas de sens pour E.ON de conserver une centrale isolée dans un pays qu'il ne juge plus stratégique", a dit une des sources.

Mi-janvier, le groupe allemand a vendu ses centrales électriques au charbon et au gaz italiennes à la compagnie tchèque EPH pour un montant non divulgué.

En novembre, il a cédé ses activités espagnoles au spécialiste australien des infrastructures Macquarie.

E.ON est engagé dans une scission de ses activités destinée à se concentrer sur les énergies renouvelables et les réseaux de distribution d'électricité, et cherche à vendre tous ses actifs en Italie pour dégager de la trésorerie. (Stephen Jewkes, Christoph Steitz et Giancarlo Navach, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)