GB-Sky se lance dans la téléphonie mobile via Telefonica

jeudi 29 janvier 2015 16h25
 

LONDRES, 29 janvier (Reuters) - Le groupe Sky, leader de la télévision payante en Grande-Bretagne, envisage de se lancer dans la téléphonie mobile en 2016 via un accord avec Telefonica, propriétaire de l'opérateur O2, ce qui ajouterait un acteur puissant sur un marché britannique des télécommunications en pleine restructuration.

Sky, qui est rapidement devenu le numéro deux en Grande-Bretagne de la fourniture d'internet haut débit aux particuliers après son entrée sur le marché il y a sept ans, louera une partie du réseau d'O2 pour offrir des services mobiles à tous ses abonnés.

Les termes financiers de l'opération n'ont pas été divulgués.

Les accords se sont récemment multipliés dans le secteur des télécommunications en Grande-Bretagne, les différents acteurs cherchant à offrir à leurs abonnés des offres combinant téléphonie mobile et fixe, internet haut débit et télévision.

L'espagnol Telefonica vient d'accepter de vendre O2 à Hutchison Whampoa, qui possède déjà Three Mobile et compte les fusionner pour créer le premier réseau mobile de Grande-Bretagne.

Cette vente fait suite à la décision de BT, leader britannique de la téléphonie fixe, d'entrer en négociations avec Orange et Deutsche Telekom pour racheter EE, leur co-entreprise dans le mobile.

L'accord entre Sky et Telefonica pourrait constituer une mauvaise nouvelle pour Vodafone, considéré jusqu'alors comme un partenaire privilégié de Sky en raison de leurs liens existants sur certains contenus. Vodafone envisage de lancer un service haut débit et télévision cette année en Grande-Bretagne.

"Sky a une capacité éprouvée à proposer de nouveaux services, à grande échelle", a dit son directeur général Jeremy Darroch.

Telefonica est déjà le fournisseur de réseau de plusieurs opérateurs en Grande-Bretagne, dont Tesco Mobile, et l'ouverture de son réseau à Sky pourrait l'aider à convaincre les autorités de la concurrence que l'alliance prévue entre Three et O2 n'empêche pas l'arrivée de nouveaux acteurs sur le marché.

Le titre Sky cède 0,58% à 932,5 pence à 15h17 GMT à la Bourse de Londres, dont l'indice phare FTSE recule dans les mêmes proportions. (Kate Holton, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)