** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la mi-séance en Europe **

mercredi 28 janvier 2015 13h07
 

* Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris 
    * Les valeurs à suivre à Wall Street : 

    PARIS, 28 janvier (Reuters) - Après leur ouverture en nette hausse, les
Bourses européennes se sont vite retournées pour évoluer en légère baisse
mercredi vers la mi-séance, notamment plombées par l'effondrement des valeurs
bancaires grecques dans la foulée de la promessses de changements "radicaux"
faite par le nouveau Premier ministre grec Alexis Tsipras.
    À Paris, le CAC 40 cède 0,58% (-26,86 points) à 4.597,35 points vers
12h00 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,12% et à Londres, le FTSE
 perd 0,21%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 abandonne
0,28% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,69%. 
    Les places boursières poursuivent sur leur repli de la veille, interrompant
ainsi leur hausse depuis le début de l'année initiée par la perspective puis
l'annonce d'un programme d'assouplissement quantitatif de la Banque centrale
européenne (BCE).
    Wall Street, qui avait fortement reculé mardi à la suite de résultats
trimestriels jugés décevants, est vue comme étant indécise à l'ouverture, à
l'exception du Nasdaq, qui devrait profiter de l'envolée attendue du titre Apple
 à la suite de l'annonce, mardi soir, de résultats trimestriels
nettement supérieurs aux attentes. 
    Les investisseurs attendront la fin de la première réunion de politique
monétaire de la Réserve fédérale de l'année pour voir si cette dernière va
prendre acte du léger ralentissement de la croissance américaine qu'ont suggéré
récemment quelques indicateurs.
    La Bourse d'Athènes plonge pour sa part de 6,7%, portant à près de
13% son recul depuis la victoire, dimanche, du parti anti-austérité Syriza aux
élections législatives. La cote est notamment plombée par une chute de 18,6% de
l'indice regroupant les valeurs bancaires grecques. 
    Alexis Tsipras a déclaré mercredi que les électeurs lui avaient confié un
mandat pour mener des changements radicaux et rétablir la souveraineté et la
dignité de la Grèce mais a promis de négocier un allègement de la dette sans
"affrontement destructeur" avec les créanciers d'Athènes. 
    Alors qu'il était en baisse dans les premiers échanges, les cours des Bunds
allemands affichent une légère hausse, signe que les investisseurs sont saisis
par une sorte d'aversion au risque.
    Le dollar progresse un peu par rapport à un panier de devises
internationales, se reprenant après sa forte baisse de la veille et contribuant
à faire reculer les cours du pétrole.
    Parmi les valeurs individuelles, Electrolux (+11,6%) caracole en
tête des hausses du Stoxx 600 après que le groupe d'électroménager suédois a
fait état de résultats trimestriels légèrement meilleurs que prévu.
 
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)