Israël a franchi une "ligne rouge" en tuant un général iranien

mardi 27 janvier 2015 21h20
 

DUBAI, 27 janvier (Reuters) - Téhéran a prévenu Washington qu'Israël a franchi une "ligne rouge" en tuant un général iranien dans une frappe aérienne la semaine dernière en Syrie et que ce crime ne resterait pas impuni, rapporte mardi l'agence de presse Irna en citant un responsable iranien.

"Nous avons dit aux Américains que les dirigeants du régime sioniste doivent se préparer à subir les conséquences de leur acte", a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères Hossein Amir Abdollahian.

Mohammed Allahdadi, général de l'unité d'élite des Gardiens de la révolution, a été tué le 18 janvier en compagnie du fils de l'ancien chef militaire du Hezbollah chiite libanais, Djihad Moughniyeh.

Leur convoi qui circulait en territoire syrien, près du plateau du Golan occupé par Israël, a été frappé par un missile tiré par un hélicoptère israélien.

Israël n'a pas réagi officiellement mais un responsable des services de sécurité a indiqué que Tsahal pensait cibler des combattants de second rang qui préparaient une attaque contre Israël.

L'Iran et le Hezbollah sont impliqués dans le conflit syrien aux côtés des forces du président Bachar al Assad.

"Nous avons dit aux Américains que les sionistes ont franchi une ligne rouge", a poursuivi Hossein Amir Abdollahian, cité par Irna, précisant que le message a été transmis par des canaux diplomatiques.

Lors d'une cérémonie à la mémoire du général décédé, mardi, un général iranien a proféré des menaces similaires à l'encontre de l'Etat juif.

"Les sionistes devraient savoir que leur destruction approche", a dit le général Mohammad Reza Naghdi, cité par l'agence Isna. "Ils ont intérêt à être bien préparés parce qu'ils ne connaîtront plus la paix."

Alors que les dirigeants iraniens proféraient ces menaces, deux roquettes sont tombées mardi sur le plateau du Golan, sans faire de victime. L'armée israélienne a riposté en bombardant le territoire syrien.

(Michelle Moghtader; Tangi Salaün pour le service français) )