LEAD 1-Grèce-L'UE d'accord pour un délai pas pour un effacement

lundi 26 janvier 2015 21h34
 

* L'UE ouverte à un nouveau délai de remboursement

* Athènes ne veut pas prolonger l'aide internationale

* Les problèmes de la Grèce n'ont pas disparu-Eurogroupe (Actualisé avec des précisions, citations, contexte)

par Robin Emmott et Ingrid Melander

BRUXELLES, 26 janvier (Reuters) - L'Europe s'est montré disposée lundi à donner un nouveau délai à la Grèce pour rembourser ses dettes mais elle n'entend pas céder au souhait du nouveau gouvernement grec d'un effacement partiel de ces dernières, soulignant que les problèmes économiques du pays sont toujours là.

Réagissant à la victoire dimanche du parti anti-austérité Syriza aux législatives grecques, l'Union européenne (UE) a fait savoir qu'une réduction de la dette contreviendrait aux règles en vigueur dans la zone euro et reviendrait à envoyer le mauvais message aux autres pays membres de la monnaie unique.

Avant même de négocier un nouveau délai, la Grèce doit obtenir un prolongement de son programme d'aide international pour se donner le temps de la discussion de la future politique économique et d'un éventuel rééchelonnement des échéances.

"Nous sommes très motivés pour travailler avec le nouveau gouvernement grec et progresser sur la voie de la reprise", a déclaré Jeroen Dijsselbloem, président de l'Eurogroupe (réunion des ministres des Finances de la zone euro).

Mais les difficultés économiques de la Grèce sont toujours là et les résorber devra se faire en coopération avec l'ensemble de la zone euro, a-t-il observé. "Nous devons tous nous rendre compte, et le peuple grec pareillement, que les grands problèmes de l'économie grecque n'ont pas disparu et même n'ont pas changé du jour au lendemain simplement parce qu'il y a eu une élection".   Suite...