Lancement d'un comité stratégique franco-colombien

lundi 26 janvier 2015 19h14
 

PARIS, 26 janvier (Reuters) - François Hollande et le président colombien Juan Manuel Santos ont lancé lundi à l'Elysée un comité stratégique destiné à dynamiser les liens entre la France et la Colombie, puissance sud-américaine en devenir.

Coprésidé par le PDG de Veolia Antoine Frérot et l'homme d'affaires colombien Nicanor Restrepo, ce comité compte 16 membres issus du monde des affaires, universitaire, de la société civile et de la culture.

Il fera en juin des propositions au président François Hollande, qui a dit souhaiter développer les relations notamment dans les domaines des infrastructures de transports, l'eau, l'énergie et l'enseignement agricole.

La France est le deuxième investisseur européen après l'Espagne en Colombie, où elle a déjà implanté 140 entreprises, et les échanges commerciaux franco-colombiens s'élèvent à 1,5 milliard d'euros par an.

Le président colombien veut consolider les relations diplomatiques de son pays en passe de retrouver la paix grâce aux négociations engagées avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) pour en finir avec un conflit qui a fait plus de 200.000 morts depuis 1964.

"La paix n'a jamais été aussi proche", a dit François Hollande lors d'une conférence de presse, proposant l'aide française en matière de formation agricole, de justice et de gendarmerie, ainsi que des prêts supplémentaires via l'agence française de développement.

L'Union européenne a lancé un processus de constitution d'un fonds, dont le montant n'a pas été fixé, pour aider la Colombie dans la période post-conflit. (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)