Le cours du minerai de fer au plus bas depuis mai 2009

lundi 26 janvier 2015 14h45
 

SHANGHAI, 26 janvier (Reuters) - Le cours du minerai de fer a atteint lundi son plus bas niveau depuis cinq ans et demi en réaction à l'arrêt de la production d'une partie des aciéries chinoises, dans un contexte d'offre toujours abondante et de dégradation des perspectives de croissance.

Le ralentissement de la demande d'acier en Chine a contraint certains producteurs à avancer les opérations annuelles de maintenance, qui ont généralement lieu pendant les fêtes du Nouvel An chinois (célébré cette année le 19 février).

Les aciéries concernées cherchent ainsi à réduire les stocks qui ont contribué à la chute de près d'un tiers des cours l'an dernier en Chine, premier producteur de la planète.

"Les aciéries ont dû réduire la production car elles ont subi des pertes atteignant 200 yuans (28,40 euros) la tonne et le calendrier (des opérations de maintenance) a été avancé par rapport aux prévisions", a expliqué Xu Huimin, analyste de Huatai Great Wall Futures à Shanghai.

Il a ajouté s'attend à une poursuite de la baisse des prix à terme du minerai de fer en raison de l'augmentation attendue de l'offre.

Le contrat de référence en Chine .IO62-CNI=SI a perdu 3,9% lundi à 63,30 dollars la tonne, son plus bas niveau depuis mai 2009, selon les données Steel Index.

Le contrat à terme pour livraison mai sur le marché Dalian Commodity Exchange a lui fini en repli de 2,1% à 470 yuans la tonne, en baisse pour la quatrième séance consécutive.

La production d'acier du Hebei, la première province productrice de Chine, a reculé de 0,6% en 2014, de nombreuses aciéries ayant réduit leur activité pour s'adapter à la demande mais aussi en raison des campagnes anti-pollution et des surcapacités accumulées au fil des ans, selon les statistiques officielles.

Les importations chinoises de minerai de fer ont parallèlement augmenté de 13,87% en 2014 à 932,5 millions de tonnes, un record, montrent les données publiées par les Douanes vendredi.

Cette forte hausse s'explique entre autres par la guerre des parts de marché à laquelle se livrent les géants miniers tels que Rio Tinto et BHP Billiton.

Vendredi, la banque d'investissement américaine Goldman Sachs a abaissé sa prévision de cours du minerai de fer cette année à 66 dollars la tonne. Elle table sur un nouveau recul à 61 dollars en 2016 et 60 en 2017. (Ruby Lian et David Stanway, avec Maytaal Angel à Londres; Marc Angrand pour le service français)