Les actifs européens et l'or très prisés en vue de la BCE-BofA

lundi 26 janvier 2015 06h00
 

NEW YORK, 23 janvier (Reuters) - Les fonds actions et obligataires européens et les fonds spécialisés sur l'or ont bénéficié des anticipations des investisseurs sur l'annonce par la Banque centrale européenne (BCE) d'un vaste programme d'achats d'obligations souveraines de la zone euro destiné à relancer l'inflation et la croissance, montre une étude hebdomadaire de Bank of America Merrill Lynch publiée vendredi sur les flux de collecte des grandes sociétés de gestion internationales.

Les fonds spécialisés sur les actions européennes ont ainsi enregistré une collecte nette de plus de 3 milliards de dollars sur la semaine se terminant au 21 janvier, selon des données EPFR citées par cette étude et collectées avant l'annonce par la BCE d'un programme d'achat d'actifs d'au moins 60 milliards d'euros par mois jusqu'en septembre 2016.

Les fonds obligataires européens ont engrangé plus de 650 millions de dollars sur la même période en raison des attentes de poursuite de la baisse des rendements, en particulier des dettes des pays dits périphériques, avec les achats programmés de la BCE.

Les fonds spécialisés sur l'or, y compris les fonds indexés, ont enregistré leur collecte nette sur une semaine la plus importante depuis le quatrième trimestre 2011, les programmes massifs d'injection de liquidités par les banques centrales alimentant des anticipations de relance de l'inflation pourtant déçues jusqu'à présent.

A l'échelle mondiale, les fonds actions ont accusé 4,9 milliards de dollars de retraits, subissant leur troisième semaine consécutive de sorties nettes depuis le début de l'année.

Les fonds obligataires ont en revanche continué de bénéficier du contexte de désinflation, engrangeant 5,6 milliards de souscriptions, soit leur troisième semaine consécutive de collecte nette depuis le début de l'année.

Les sorties nettes des fonds actions et obligations spécialisés sur les marchés émergents ont dépassé 3,5 milliards de dollars sur la semaine.

Les fonds monétaires ont bénéficié de 18 milliards d'entrées nettes qui ont plus que compensé les 8,4 milliards de sorties de la semaine précédente.

(Sam Forgione, Marc Joanny pour le service français)