Wall Street hésitante après la BCE

jeudi 22 janvier 2015 15h53
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

NEW YORK, 22 janvier (Reuters) - La Bourse de New York a débuté sur une note hésitante jeudi, à l'instar de la tendance sur les marchés européens, après l'annonce de rachats d'actifs par la Banque centrale européenne.

La BCE a annoncé qu'elle se lançait dans un programme d'assouplissement quantitatif (QE) en vertu duquel elle portera chaque mois à 60 milliards d'euros ses achats d'emprunts publics et privés, y compris les programmes existants, à partir de mars et ce, jusqu'à la fin septembre 2016.

Après cette annonce, qui vise à prévenir la déflation et à soutenir la croissance en berne dans la zone euro, l'euro est passé sous 1,15 dollar et les rendements des obligations européennes ont touché de nouveaux record à la baisse.

L'indice Dow Jones se stabilise à 17.558,16 points vers 14h45 GMT après avoir gagné 0,31% dans les tout premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, prend 0,14% à 2.034,96 points après un gain de 0,4% en tout début de séance et le Nasdaq Composite cède 0,01% à 4.667,29 points, après une hausse de 0,34% à l'ouverture.

Aux valeurs, American Express, numéro un mondial des cartes de crédit, perd 3,15% après l'annonce d'une hausse de 10,7% de son bénéfice au quatrième trimestre et de son intention de supprimer plus de 4.000 emplois.

EBay prend 3,8% après avoir conclu un accord avec l'investisseur activiste Carl Icahn accordant plus de pouvoir aux actionnaires de sa filiale de paiements PayPal, en voie de scission.

Kinder Morgan gagne 1,85% après avoir annoncé le rachat de Hiland Partners, une société d'oléoducs et de logistique fondée par le directeur général de Continental Resources Harold Hamm, pour trois milliards de dollars.

Xilinx chute de 8,5% après l'annoncé d'une baisse de 4,2% de son bénéfice du quatrième trimestre, affecté par un recul de ses ventes à destination de ses clients dans l'industrie de la communication et de la radiodiffusion. (Sinead Carew, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)