Paris appelle Berlin à respecter l'indépendance de la BCE

jeudi 22 janvier 2015 08h29
 

PARIS, 22 janvier (Reuters) - Le ministre français des Finances Michel Sapin a appelé jeudi l'Allemagne à se souvenir à son tour de respecter l'indépendance de la Banque centrale européenne (BCE) qui devrait annoncer en début d'après-midi un programme de rachat de dette dans la zone euro, qui est vu d'un mauvais oeil par Berlin.

"Les Allemands nous ont appris à respecter l'indépendance de la banque centrale européenne, il faut qu'ils s'en souviennent pour eux-mêmes", a-t-il déclaré sur France Info.

La Bundesbank s'oppose à l'"assouplissement quantitatif" (quantitative easing, QE) que devrait mettre en place la BCE, un outil qu'elle considère comme la porte ouverte au financement des Etats par la banque centrale, un tabou pour le contribuable allemand.

Le président de la Bundesbank Jens Weidmann a mis en garde la semaine dernière contre un assouplissement des règles budgétaires européennes et a estimé qu'il y avait des limites juridiques aux actions de la BCE.

Le rôle de la BCE "c'est de faire en sorte que l'inflation ne soit pas plus élevée que 2% mais ne soit pas à 0%", a déclaré Michel Sapin.

"Aujourd'hui on a une sphère anormale qui est mauvaise pour l'économie, c'est que tout à coup les prix risquent de baisser, et quand les prix risquent de baisser, tout le monde s'arrête en attendant le mois suivant que le prix soit plus bas, du coup on a une économie avec une trop faible croissance et une trop faible inflation".

"Donc la banque centrale est dans son rôle", a souligné le ministre. (Marine Pennetier, édité par Jean-Michel Bélot)