Salix étudie différentes options, dont celle d'une vente-sources

mardi 20 janvier 2015 21h14
 

20 janvier (Reuters) - Le laboratoire américain Salix Pharmaceuticals, conseillé par la banque d'investissement Centerview Partners Holdings, étudie différentes options stratégiques, dont celle d'une vente éventuelle à un groupe de plus grande taille, a-t-on appris de trois sources proches du dossier.

Salix, dont la directrice générale a démissionné au début du mois, n'a pas encore décidé d'engager un processus de vente et pourrait attendre l'arrivée d'un nouveau directeur général, ont expliqué les sources, qui ont requis l'anonymat.

Un porte-parole de Salix s'est refusé à tout commentaire et Centerview Partners n'a pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaire.

Sur le Nasdaq, l'action Salix gagnait 4,93% à 126,12 dollars à une heure de la clôture. La capitalisation boursière du groupe avoisine huit milliards de dollars (6,9 milliards d'euros).

Le laboratoire a été affaibli à la fin de l'an dernier par les problèmes d'approvisionnement de plusieurs de ses médicaments, qui l'ont obligé à revoir à la baisse ses prévisions de résultats.

Ce problème de stocks a par ailleurs conduit Allergan , le fabricant du Botox, a mettre fin aux discussions engagées en vue d'un rachat de Salix, ont rapporté plusieurs sources à Reuters à l'époque.

Plusieurs actionnaires importants, déçus de la stratégie de Salix, plaident en faveur d'une vente, ont dit des sources le mois dernier.

En octobre, le groupe avait renoncé à racheter l'italien Cosmo Pharmaceuticals, une opération qui lui aurait permis de transférer sa base fiscale en Europe. (Olivia Oran, Marc Angrand pour le service français)