LEAD 1-Renzi veut réformer les banques coopératives italiennes

mardi 20 janvier 2015 20h17
 

* Un décret pour abolir la règle "un actionnaire, une voix"

* Les banques ont 18 mois pour tenter de faire évoluer le texte

* Renzi veut favoriser la consolidation

* Il risque de susciter de vives oppositions locales (Actualisé avec citations de Renzi, précisions, réactions)

par Giuseppe Fonte

ROME, 20 janvier (Reuters) - Le président du Conseil italien, Matteo Renzi, a dévoilé mardi un décret d'urgence pour modifier les règles en matière de droits de vote dans les "popolari", les banques coopératives, une réforme ambitieuse qui risque de se heurter à une vive opposition.

Le texte vise à favoriser la consolidation du secteur bancaire et à rénover un système qui, pour l'instant, attribue un droit de vote à chaque actionnaire des établissements de crédit concernés, quelle que soit la taille de sa participation au capital.

En présentant le projet, Matteo Renzi a expliqué qu'il concernait les 10 principales "popolari", qui détiennent au total quelque huit milliards d'euros d'actifs, et qu'il les obligerait à se transformer en sociétés par actions dans un délai de 18 mois.

"Il s'agit d'assurer que les banques italiennes sont capables de faire face aux défis qu'elles rencontrent en Europe et dans le monde", a dit le chef du gouvernement.   Suite...