Le fonds Starboard veut voir Staples fusionner avec Office Depot

mardi 20 janvier 2015 17h57
 

20 janvier (Reuters) - Le fonds activiste Starboard Value a prôné mardi une fusion entre Staples et Office Depot , en estimant qu'un mariage des deux géants américains des fournitures de bureau permettrait de réaliser des économies substantielles.

Le fonds spéculatif détient 5,1% de Staples et près de 10% d'Office Depot, dans lequel il s'est renforcé le mois dernier.

Une fusion aboutirait à des synergies d'au moins deux milliards de dollars (1,7 milliard d'euros), ce qui permettrait de plus que doubler le bénéfice opérationnel, fait valoir Jeffrey Smith, le fondateur et directeur général de Starboard, dans une lettre adressée mardi à la direction de Staples.

"S'il devient clair pour nous que vous n'avez aucune intention de saisir cette occasion unique, ce sera le signe que des changements de gouvernance s'imposent chez Staples", affirme-t-il à l'intention du directeur général Ronald Sargent.

Staples, le numéro un américain des fournitures de bureau, a dit avoir reçu Starboard Value pour discuter de ses idées et a ajouté prendre en considération tout ce qui permet de créer de la valeur actionnariale.

Office Depot s'est refusé à tout commentaire.

Une fusion entre Office Depot et Staples, les deux derniers spécialistes du secteur aux Etats-Unis, les renforcerait face à la concurrence d'Amazon.com ou des hypermarchés Wal-Mart qui vendent les mêmes produits pour moins cher.

Mais elle risquerait de se heurter à un veto des autorités de régulation, qui avaient déjà rejeté en 1997 une tentative de rapprochement entre les deux groupes.

Office Depot a acquis en 2013 un autre concurrent, OfficeMax, pour 976 millions de dollars.

A Wall Street, Staples cède 1,80% à 17,04 dollars vers 16h55 GMT et Office Depot recule de 1,12% à 7,95. (Sruthi Ramakrishnan et Yashaswini Swamynathan, Véronique Tison pour le service français)