MSF appelle à réduire les coûts des vaccins anti-pneumocoques

mardi 20 janvier 2015 08h00
 

LONDRES, 20 janvier (Reuters) - L'ONG Médecins sans frontières (MSF) a appelé mardi les grandes sociétés pharmaceutiques comme GlaxoSmithKline ou Pfizer à réduire sensiblement le prix de leurs vaccins anti-pneumocoques, afin qu'ils ne coûtent plus que l'équivalent de 4,3 euros dans les pays pauvres.

Dans un rapport sur les prix des vaccins publié à l'approche d'une conférence internationale des donateurs, prévue fin janvier à Berlin, MSF s'en prend aux grands de la pharmacie et estime que le coût de vaccination d'un enfant dans les pays les plus pauvres est aujourd'hui 68 fois plus élevé qu'en 2001.

L'augmentation "astronomique" de ce coût signifie que de nombreux pays ne peuvent plus se permettre d'acheter de nouveaux vaccins coûteux comme ceux qui protègent des infections à pneumocoques, lesquelles tuent un million d'enfants par an dans le monde, lit-on dans le rapport de MSF.

"Une poignée de grands groupes pharmaceutiques surfacturent au détriment des donateurs et des pays en développement des vaccins qui leur rapportent déjà des milliards de dollars dans les pays riches", estime Rohit Malpani, de MSF.

Répliquant aux critiques, GSK a déclaré par voie de communiqué qu'il couvrait à peine ses coûts avec le prix pratiqué dans les pays pauvres pour son vaccin anti-pneumocoques Synflorix, lequel, dit le groupe pharmaceutique, est "l'un des plus complexes que nous ayons jamais fabriqués". (Kate Kelland; Eric Faye pour le service français)