Schäuble exclut une décote sur la dette grecque-presse

vendredi 16 janvier 2015 17h26
 

BERLIN, 16 janvier (Reuters) - Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a exclu l'hypothèse d'une nouvelle restructuration de la dette publique grecque dans un entretien à l'hebdomadaire Der Spiegel, rejetant l'une des principales propositions du parti de gauche grec Syriza, donné favori des élections du 25 janvier.

"C'est hors de question", a dit Wolfgang Schäuble dans un entretien qui sera publié samedi.

Alexis Tsipras, le chef de file de Syriza, a déclaré le mois dernier à Reuters que s'il gagnait les élections, son parti engagerait des négociations avec les bailleurs de fonds internationaux de la Grèce pour tenter d'obtenir un allègement du fardeau de la dette.

Syriza est donné en tête des intentions de vote pour le scrutin du 25 janvier par plusieurs sondages publiés ces derniers jours.

Pour Wolfgang Schäuble, "les responsables politiques grecs doivent aussi veiller à ne pas faire avant les élections des promesses qu'ils ne pourront en fait pas tenir après".

Il a ajouté que la Grèce avait accompli beaucoup de progrès et reconnu qu'elle affichait une croissance supérieure à celle de nombreux pays de la zone euro.

"La Grèce n'a pas de problème de dette pour le moment", a dit le ministre allemand. Il a ajouté qu'Athènes devrait respecter tous ses engagements après les législatives. (Michelle Martin, Marc Angrand pour le service français)