France-Valls et Bolloré lancent le tramway éléctrique à Quimper

vendredi 16 janvier 2015 15h46
 

ERGUE-GABERIC, Finistère, 16 janvier (Reuters) - Le Premier ministre Manuel Valls a inauguré vendredi une nouvelle usine du groupe Bolloré à Ergué-Gabéric, près de Quimper (Finistère), dédiée à la fabrication de tramways électriques, le Bluetram, fonctionnant sans rail, ni caténaire.

"C'est une grande innovation, promise à un formidable avenir", a-t-il déclaré, soulignant que le coût d'installation moyen de ce nouveau tramway sera dix fois moins élevé que celui d'un tramway ordinaire.

Equipés sur le toit du véhicule de "super-condensateurs" capables de se recharger à chaque station en une poignée de secondes, l'installation du Bluetram sur une distance de 15 km représenterait 20 millions d'euros d'investissement contre 200 millions d'euros pour un tramway plus classique.

"La révolution, c'est de pouvoir stocker autant d'électricité, en un temps si court dans un endroit si petit", a précisé le PDG Vincent Bolloré, dont les voitures électrique en libre-service sont très présentes à Paris et Lyon, notamment.

La nouvelle unité de production de ce véhicule futuriste, installée sur le site d'Ergué-Gabéric, où sont déjà fabriqués des films plastiques et les batteries équipant les voitures électriques, représente un investissement de 50 millions d'euros, y compris la recherche et développement, dont 10 millions pour le bâtiment et la chaîne de montage.

Cette nouvelle activité a également permis la création d'une centaine d'emplois, un chiffre qui pourrait doubler à terme, avec l'extension de l'usine programmée pour 2016.

La production du Bluetram, dont les modèles se déclineront en véhicules de 6 mètres de long pour une capacité de 30 passagers, puis de 12 mètres pour 100 passagers et enfin de 18 mètres pour 200 personnes, se limitera à 100 unités la première année mais devrait doubler à partir de 2016.

Pour l'heure, le groupe n'a pas dévoilé quelles collectivités allaient investir dans le Bluetram.

"Nous devons réinventer nos moyens de produire, nos modes de consommation, nos moyens de nous déplacer, c'est le grand défi pour les années qui viennent", a dit Manuel Valls, évoquant le sommet sur le climat prévu à Paris fin 2015 qui doit "être aussi un grand rendez-vous économique et industriel".

Le groupe Bolloré, qui s'est notamment développé dans le secteur de l'énergie, des transports et des médias, emploie au total 55.000 personnes, dont 11.500 en France. (Pierre-Henri Allain, édité par Yves Clarisse)