LEAD 1-Intel déçoit avec ses prévisions du T1, le titre baisse

jeudi 15 janvier 2015 23h44
 

(Actualisé avec prévisions)

15 janvier (Reuters) - Intel a annoncé jeudi des résultats du quatrième trimestre en hausse et meilleurs que prévu, mais ses prévisions de chiffre d'affaires et surtout de marge pour le trimestre en cours ont déçu les investisseurs et le titre reculait dans les transactions d'après-Bourse à Wall Street.

Le géant américain des semi-conducteurs a fait état d'un bénéfice net de 3,66 milliards de dollars (3,15 milliards d'euros) pour son quatrième trimestre clos le 27 décembre, soit 74 cents par action, contre 2,6 milliards (51 cents/action) un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires a progressé de 6,4% à 14,7 milliards de dollars.

Les analystes prévoyaient en moyenne un bénéfice par action de 66 cents et un chiffre d'affaires de 14,7 milliards, selon le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

Dans la division de PC, le chiffre d'affaires a atteint 8,9 milliards de dollars, en hausse de 3% sur un an mais en baisse de 3% par rapport au trimestre précédent, ce qui fait douter du redressement de cette activité.

Selon le cabinet de recherche IDC, les livraisons d'ordinateurs personnels ont baissé de 2,4% au quatrième trimestre, marquant un ralentissement du marché par rapport aux trois mois précédents.

Pour le premier trimestre 2015, Intel prévoit un chiffre d'affaires de 13,76 milliards de dollars, plus ou moins 500 millions, et une marge brute de l'ordre de 60%, bien inférieure à celle de 65,4% enregistrée sur les trois derniers mois de 2014.

La prévision de chiffre d'affaires rejoint les estimations des analystes mais celle pour la marge est "un peu légère", juge Christopher Rolland, analyste chez FBR Capital Markets, en exprimant aussi sa déception sur le ralentissement de l'activité de PC.

L'activité d'Intel dans les appareils mobiles est quant à elle restée déficitaire du fait des subventions que le groupe californien accorde aux fabricants de tablettes pour qu'ils utilisent ses puces.

Le titre, en hausse de quelque 36% sur l'année écoulée, reculait de 2% environ dans les transactions d'après-Bourse, à 35,46 dollars, après une clôture en repli de 0,44% sur le Nasdaq. (Bill Rigby à Seattle et Anya George Tharakan à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)