GDF Suez veut doubler ses capacités renouvelables en Europe

mardi 13 janvier 2015 17h53
 

PARIS, 13 janvier (Reuters) - GDF Suez a annoncé mardi son intention de doubler ses capacités de production d'électricité d'origine renouvelable en Europe d'ici à 2025, le groupe misant notamment sur le potentiel des énergies marines.

GDF Suez vise ainsi 16 gigawatts (GW) de capacités renouvelables électriques en Europe en 2025, contre 8 GW mi-2014.

Le groupe veut accélérer son développement dans l'éolien terrestre et le solaire, confirmer ses premiers succès dans l'éolien en mer et défendre ses positions dans l'hydroélectricité.

Très présent en France, au Belgique et au Portugal, il souhaite aussi se renforcer en Espagne, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Roumanie, en Italie ou encore en Scandinavie.

Son parc renouvelable en Europe, dans dix pays au total, est aujourd'hui largement dominé par l'hydroélectricité (4.006 mégawatts) et l'éolien (2.799 MW), loin devant la biomasse et le biogaz (864 MW) et le solaire (156 MW).

Le groupe a remporté en mai un appel d'offres pour la construction et l'exploitation d'éoliennes au large du Tréport (Seine-Maritime) et de Noirmoutier (Vendée) et estime que le potentiel de développement de l'éolien maritime en Europe pourrait atteindre 30.000 MW (contre 6.500 installés aujourd'hui).

GDF Suez a aussi été retenu pour construire un parc pilote d'hydroliennes - qui transforment l'énergie des courants marins en électricité - au Raz Blanchard, à l'ouest de la pointe du Cotentin (Manche).

Même s'il insiste sur la nécessité de réduire les coûts de cette nouvelle technologie, le groupe fait valoir que la France possède un important gisement en matière d'énergie hydrolienne, estimé entre 2 et 3 GW, et que le potentiel pourrait atteindre 10 à 12 GW en Europe.

"Nous avons à peu près de la moitié de nos capacités en développement à venir qui seront renouvelables. Ce développement n'est pas à la marge pour GDF Suez, c'est tout à fait central", a souligné Isabelle Kocher, directrice générale déléguée du groupe en charge des opérations, lors d'une conférence de presse.

GDF Suez aura déjà atteint à fin 2015 son objectif d'augmenter de 50% son parc de production d'énergies renouvelables par rapport à 2009, avec près de 21 GW de capacités installées prévues (contre 12,6 GW en 2009).

"Je ne pense pas que la baisse du prix du pétrole puisse profondément bouleverser, et de façon structurelle, ce grand mouvement vers la transition énergétique (et) ce grand mouvement de développement des renouvelables", a en outre estimé le PDG du groupe, Gérard Mestrallet. (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)