Le PDG d'Orange croit toujours à une consolidation en France

mardi 13 janvier 2015 10h32
 

PARIS, 13 janvier (Reuters) - Le PDG d'Orange, Stéphane Richard, a réaffirmé mardi sa conviction qu'un marché constitué de quatre opérateurs mobiles n'était pas tenable en France au vu de la baisse des marges de certains acteurs et du niveau élevé des investissements nécessaires.

Des discussions ont eu lieu l'an dernier entre plusieurs opérateurs, dont Orange, en vue d'une possible consolidation avant d'être abandonnées au cours de l'été.

La situation semble être au point mort depuis, d'autant que Free (Iliad ) a fait savoir qu'il n'était plus intéressé par un éventuel rachat de Bouygues Telecom, filiale de Bouygues .

"Il y a une pression naturelle vers la consolidation du secteur", a déclaré le PDG lors de ses voeux à la presse citant notamment le niveau élevé des investissements nécessaires pour déployer le très haut débit ou l'appel d'offre à venir pour les fréquences 700 mégahertz.

Il a aussi évoqué les "niveaux de marge limites, très en dessous des standards" de certains acteurs, sans les citer.

Prié de dire si SFR-Numericable pourrait être à la manoeuvre, le PDG a répondu "oui, évidemment". (Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot)