Volvo va exporter aux USA une voiture assemblée en Chine

dimanche 11 janvier 2015 16h32
 

11 janvier (Reuters) - Volvo Car Group prévoit d'exporter cette année aux Etats-Unis une berline assemblée en Chine, a-t-on appris de sources proches de sa maison mère chinoise Zhejiang Geely Holding Group.

Volvo compte exporter aux Etats-Unis sa berline S60 produite à Chengdu, dans le sud-ouest de la Chine, et pourrait y adjoindre un nouveau modèle intégrant des technologies dernier cri, selon ces sources.

L'objectif est de relancer la marque suédoise sur le marché américain, où ses ventes en volume ont reculé l'an dernier de 8% à 56.371 unités. Les Etats-Unis, longtemps le premier marché de Volvo, ont ainsi laissé la place à la Chine, où les ventes ont augmenté de 33% à 81.221 unités en 2014.

Grâce au repositionnement en Chine, les ventes mondiales de Volvo ont progressé de 9% en 2014 à 465.866 véhicules.

"La S60L offre un espace arrière de première classe, ce qui correspond à une demande constante de la clientèle américaine. Elle sera assemblée à l'usine Volvo de Chengdu, en Chine, et présentée pour la première fois au Salon automobile de Detroit", a confirmé David Ibison, porte-parole de Volvo à Göteborg en Suède. "La S60L n'est qu'un élément de notre plan de renouveau aux Etats-Unis."

Volvo prévoit de lancer sept nouveaux produits d'ici 2018 et de porter ses ventes aux Etats-Unis à environ 100.000 voitures par an, a-t-il ajouté sans autre précision.

Les constructeurs chinois ont jusqu'ici échoué à s'implanter de manière convaincante sur les marchés occidentaux. "Ce serait une avancée majeure", pas seulement pour Geely mais pour toute l'industrie automobile chinoise, commente James Chao, directeur de la firme de recherche IHS Automotive pour l'Asie-Pacifique.

"Volvo n'est pas une marque chinoise indigène mais elle est détenue à 100% par des Chinois. C'est peut-être cette stratégie-là qui sera la bonne pour les constructeurs chinois qui essayent de pénétrer le marché américain."

Geely, le propriétaire de Volvo, pourrait d'ailleurs suivre avec ses propres produits, ajoute-t-il.

Geely avait racheté il y a cinq ans à Ford la marque suédoise fondée il y a près de 90 ans et la S60L avait été spécifiquement conçue pour le marché chinois. Volvo prévoit d'en livrer 1.500 exemplaires aux Etats-Unis en Chine.

Selon les sources de Geely, le constructeur commence même à envisager la possibilité d'ouvrir une usine d'assemblage sur place. (Norihiko Shirouzu, Véronique Tison pour le service français)