Retrait US d'une base britannique et de 14 autres sites européens

jeudi 8 janvier 2015 14h31
 

WASHINGTON, 8 janvier (Reuters) - Confronté à des contraintes budgétaires à une réduction des effectifs de l'armée américaine, le Pentagone a annoncé jeudi qu'il allait retirer les militaires stationnées dans une base aérienne en Grande-Bretagne et restituer 14 autres sites à leurs pays respectifs en Europe, ce qui permettra une économie annuelle d'un demi-milliard d'euros.

Le Pentagone précise qu'il va se défaire de la base de Mildenhall, au nord-est de Londres, où sont basés des avions de reconnaissance, des appareils affectés aux opérations spéciales et des avions de ravitaillement. Sur plusieurs années, il retirera 3.200 militaires et leurs familles de cette base.

Ces réductions seront pour partie compensées, dans les années à venir, par l'envoi de 1.200 hommes supplémentaires et de deux escadrilles de chasseurs F-35 dans une base voisine, Lakenheath.

La perte nette en termes d'effectifs américains en Grande-Bretagne sera ainsi de 2.000 hommes.

Cinq cents militaires et employés civils américains seront par ailleurs retirés de la base de Lajes, aux Açores. Un groupe de contrôle aérien basé en Allemagne sera redéployé en Italie.

Les Etats-Unis comptent actuellement plus de 64.000 hommes stationnés en Europe, pour l'essentiel en Allemagne, en Italie et en Grande-Bretagne. (David Alexander; Eric Faye pour le service français)