** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la clôture en Europe **

mercredi 7 janvier 2015 18h25
 

PARIS/LONDRES, 7 janvier (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont
terminé mercredi en hausse tandis que l'euro se traitait à des plus bas de neuf
ans face au dollar dans l'anticipation de nouvelles mesures d'assouplissement
monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) après l'annonce d'une inflation
négative dans la zone euro. 
    L'inflation en zone euro est passée en territoire négatif en décembre pour
la première fois depuis 2009, principalement sous l'influence de la baisse des
prix de l'énergie, selon la première estimation d'Eurostat. 
    L'indice des prix à la consommation n'avait plus été en territoire négatif
depuis octobre 2009, quand il s'était établi à -0,1%. Sa baisse accentue la
pression sur la BCE pour qu'elle lance un plan de rachats de dette souveraine,
peut-être dès sa prochaine réunion monétaire le 22 janvier.
    À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en hausse de 0,72 % à 4.112,73 
points après le recul des premières séances de l'année. Le Footsie britannique
 a pris 0,84% et le Dax allemand 0,51% tandis que l'indice
EuroStoxx 50 a gagné 0,63% et le FTSEurofirst 300 0,51%.
    A la clôture en Europe, le Dow Jones gagnait 0,65% et le S&P-500 0,7%.
    Le pétrole est reparti à la hausse peu après la clôture en Europe, après
avoir connu une séance très volatile. Le baril de Brent est passé sous les 50
dollars le baril en matinée pour la première fois en près de six ans.  
    En Bourse, l'indice des valeurs lié à l'énergie a fini sur un rebond
de 0,87%, parmi les plus fortes hausses sectorielles du jour. 
    Ailleurs, Airbus s'est adjugé 2,6% en réaction à des informations
sur ses commandes de 2014, qui devraient avoir été supérieures à celles de
Boeing, selon une source citée par Reuters. 
    En tête des hausses de l'EuroStoxx 50 et du CAC 40, Vinci a bondi
de 3,69% dans l'espoir d'un accord avec le gouvernement français sur les
concessions d'autoroutes. 
    En revanche, Air France-KLM a perdu 2,88%, sous-performant son
secteur, dans la crainte d'attentats après la fusillade au siège de
l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo qui a fait au moins 12 morts.
    Portugal Telecom SGPS a chuté près de 20%. L'opérateur fait l'objet
de perquisitions dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de fraude liés à
ses investissements financiers. 
    Sur le front de la dette, le rendement des obligations souveraines grecques
à 10 ans a repassé la barre des 10% pour la première fois depuis septembre 2013
en raison des inquiétudes croissantes concernant l'avenir du pays dans la zone
euro à l'approche d'élections législatives anticipées. 
    Le brutal regain de tension sur les marchés financiers grecs s'explique par
la perspective de voir le scrutin du 25 janvier remporté par le parti de gauche
Syriza, opposé aux mesures d'austérité mais qui ne parle pas de sortir de la
zone euro. La Bourse d'Athènes a encore perdu 1,46%.
        
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Juliette Rouillon pour le service françaus, avec Lionel Laurent et Atul
Prakash; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)