Le recul du chômage allemand contraste avec le reste de l'Europe

mercredi 7 janvier 2015 13h20
 

BERLIN, 7 janvier (Reuters) - Le taux de chômage est tombé en Allemagne à un plus bas record de 6,5% en décembre, une situation qui contraste fortement avec le reste des pays de la zone euro, notamment l'Italie où il a atteint en novembre un plus haut historique à 13,4%, selon des données publiées mercredi.

Le taux de chômage en Allemagne, en données corrigées des variations saisonnières (CVS), est au plus bas depuis la réunification du pays en 1990 alors que les économistes prévoyaient en moyenne une stabilité à 6,6%.

En comparaison en Italie, le taux de chômage a augmenté pour le troisième mois de suite en novembre pour s'établir à 13,4%, un niveau record depuis 1977, selon les données publiées par l'Istat, l'institut national de la statistique, qui reflètent l'impact de la troisième récession subie en six ans par le pays.

En France, le chômage a poursuivi sa hausse en novembre, en progressant dans toutes les tranches d'âge, selon les chiffres publiés par le ministère du Travail fin décembre .

Au Portugal, le taux de chômage a également progressé à 13,9% en novembre, tandis qu'en Grèce et en Espagne, près d'un quart de la population est toujours sans emploi.

Dans l'ensemble de la zone euro, le taux de chômage est resté inchangé à 11,5% en novembre, avec 18,394 millions de demandeurs d'emploi, selon des données publiées mercredi par Eurostat, l'agence de statistiques de l'Union européenne.

Par rapport au mois précédent, le nombre de personnes sans emploi a augmenté de 34.000. Sur un an, ce nombre a cependant reculé de 522.000. En novembre 2013, le taux de chômage de la zone euro était de 11,9%.

Dans les 28 pays de l'Union européenne, le taux de chômage est revenu à 10,0%, contre 10,1% en octobre et 10,7% en novembre 2013.

  Suite...