Un ex-cadre de Toyoda Gosei plaide coupable d'entente aux USA

mardi 6 janvier 2015 21h15
 

WASHINGTON, 6 janvier (Reuters) - Un ancien cadre de l'équipementier automobile japonais Toyoda Gosei a accepté de plaider coupable d'entente sur les prix et de trucage d'appels d'offres sur le marché américain, a annoncé mardi le ministère de la Justice.

Dans le cadre de la procédure de plaider-coupable, Makoto Horie, de nationalité japonaise, a accepté de purger une peine d'un an et un jour de prison et de verser une amende de 20.000 dollars, a-t-il précisé.

La justice des Etats-Unis, en coordination avec les autorités antitrust de plusieurs pays, a enquêté sur des soupçons d'entente sur les prix portant sur plus de 30 composants automobiles, parmi lesquels des ceintures de sécurité, des systèmes de climatisation, des lève-vitres électriques ou des composants de démarreurs.

Toyoda Gosei figure parmi les 32 entreprises qui ont plaidé coupable d'entente. En incluant Makoto Horie, 49 cadres ou ex-cadres de ces entreprises ont été inculpés ou ont plaidé coupable dans le cadre de ce dossier.

Ancien directeur commercial de Toyoda Gosei au Japon et dans une filiale aux Etats-Unis, Makoto Horie a accepté de plaider coupable d'entente sur les prix de tuyaux vendus à Toyota Motor ou à des filiales de ce dernier, a précisé le ministère de la Justice.

Makoto Horie n'a pas pu être joint dans l'immédiat pour commenter ces informations. (Aruna Viswanatha et Diane Bartz, Marc Angrand pour le service français)