La BCE envisage trois options en matière de rachats de dette-presse

mardi 6 janvier 2015 13h04
 

AMSTERDAM, 6 janvier (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) étudie trois options en matière de rachats de dette souveraine avant sa réunion de politique monétaire du 22 janvier, rapporte mardi le quotidien Het Financieele Dagblad, qui cite des sources non identifiées.

Alors que la chute des cours du pétrole alimente les craintes de déflation en zone euro, les marchés sont de plus en plus convaincus que la BCE pourrait dévoiler un programme massif de création monétaire via le rachat d'obligations d'Etats de la zone euro, appelé assouplissement quantitatif, dès ce mois-ci.

Selon le journal néerlandais, une des options envisagées par les responsables européens serait d'injecter des liquidités dans le système en permettant à la BCE de racheter des obligations souveraines en proportion de la participation de chacun des Etats membres dans le capital de la banque centrale.

Une deuxième option à l'étude serait que la BCE ne rachète que de la dette souveraine notée triple A, ce qui ramènerait leurs taux de rendements à zéro ou en territoire négatif, dans l'espoir que cela pousserait les investisseurs vers les dettes souveraines plus risquées ou vers les obligations d'entreprises.

La troisième option est semblable à la première, mais ce serait les banques centrales nationales qui rachèteraient la dette, ce qui ferait que le risque reviendrait "en principe" au pays en question, selon le quotidien.

La BCE a refusé de commenter ces informations même si elles semblent confirmer les récents commentaires de Peter Praet, membre de son directoire, au journal allemand Börsen Zeitung. (Thomas Escritt, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)