Les Benetton en quête d'un partenaire pour World Duty Free-sces

mardi 30 décembre 2014 17h32
 

MILAN, 30 décembre (Reuters) - La famille Benetton est disposée à réduire de moitié sa participation de 50% dans World Duty Free afin de rendre le spécialiste du "travel retail" plus attractif pour un partenaire potentiel, a-t-on appris auprès de deux sources proches du dossier.

Une fusion avec un concurrent permettrait au numéro deux mondial du commerce de détail en zone de transport de mieux supporter les coûts liés au renchérissement des concessions aéroportuaires en Espagne et lui donnerait un pouvoir de négociation accru dans ses relations avec ses fournisseurs.

Une participation diluée dans WDF serait aussi plus simple à gérer pour la famille Benetton dans l'optique de la transmission à des héritiers nombreux d'un empire allant de concessions autoroutières à l'enseigne de prêt-à-porter éponyme.

World Duty Free, qui table pour cette année sur un chiffre d'affaires en hausse de 15% à environ 2,4 milliards d'euros, gère des boutiques duty free dans plusieurs grands aéroports européens dont ceux de Heathrow et Gatwick à Londres.

Les Benetton, qui contrôlent la société via leur véhicule d'investissement Edizione Holding, l'ont scindée l'an dernier du groupe de restaurants Autogrill en vue, déjà, d'un possible rapprochement avec un autre acteur.

"Une dilution de la participation des Benetton sous 30% n'est pas un sujet tabou", a dit une source bien informée. La famille, a-t-elle ajouté, se satisferait tout à fait d'une participation de 15 ou 20% dans un groupe élargi et qui créerait de la valeur.

WDF s'est refusé à tout commentaire.

La société réalise 60% de son bénéfice d'exploitation au Royaume-Uni, où le "travel retail" a été épargné par la crise de la zone euro, mais elle sera confrontée l'an prochain à une forte hausse de ses loyers en Espagne en raison d'une clause spécifique de son contrat dans ce pays.

WDF doit approuver d'ici la mi-janvier un budget triennal qui visera entre autres à redresser la filiale espagnole et à améliorer la rentabilité de ses concessions aux Etats-Unis.   Suite...