Le rendement du Bund a vécu sa pire année depuis 2008

mardi 30 décembre 2014 11h34
 

par Marius Zaharia

LONDRES, 30 décembre (Reuters) - Les rendements des obligations d'Etat allemandes devraient terminer 2014 sur leur plus forte baisse annuelle en six ans, les turbulences politiques en Grèce et l'anticipation d'un nouvel assouplissement de la politique de la Banque centrale européenne (BCE) continuant de soutenir la demande.

Le rendement à dix ans allemand se situait mardi non loin du plus bas historique de 0,542% inscrit la veille après le troisième tour de l'élection présidentielle grecque, l'échec du candidat de la coalition gouvernementale ayant ouvert la voie à des législatives anticipées.

L'an dernier à la même époque, les investisseurs interrogés par Reuters s'attendaient pourtant à une hausse du rendement à 10 ans allemand à plus de 2% en 2014. Mais il a en fait chuté de 139 points de base cette année, son reflux le plus marqué depuis 2008.

Une baisse supplémentaire de deux points de base mardi (dernière séance de l'année, les marchés allemands étant fermés mercredi) ferait de la baisse de 2014 la plus forte depuis 1998.

Les prévisions initiales démenties par les faits s'appuyaient sur des hypothèses de croissance plus élevées, elles excluaient tout risque de déflation et elles sous-estimaient la demande de valeurs refuges, qu'ont alimentée ces derniers mois les tensions en Ukraine et au Proche-Orient.

Désormais, la plupart des investisseurs s'attendent à ce que la BCE se lance début 2015 dans un nouveau programme d'achats massifs d'obligations de la zone euro dans le cadre de sa politique dite d'assouplissement quantitatif (QE).

UN PETIT MIEUX EN VUE EN 2015   Suite...