LEAD 2-South Stream-Gazprom rachète les parts de ses associés

lundi 29 décembre 2014 21h29
 

(Actualisé avec Eni)

BERLIN, 29 décembre (Reuters) - Gazprom a convenu de racheter les parts de ses associés européens Wintershall, EDF et Eni dans le projet abandonné de gazoduc appelé South Stream.

Gazprom avait annoncé début décembre l'abandon du projet de gazoduc, apparemment victime de la crise ukrainienne, qui a ravivé les tensions entre Moscou et les Occidentaux.

South Stream devait relier la Russie à l'Europe du Sud via la Bulgarie en contournant le territoire ukrainien. En juin, la Russie avait accusé l'Union européenne de faire pression sur certains de ses Etats membres, notamment la Bulgarie, pour qu'ils suspendent leur participation au projet.

Avant les accords de cession annoncés lundi, Eni détenait 20% de South Stream Transport, une holding néerlandaise, EDF 15% et Wintershall, filiale du groupe allemand BASF, 15% également.

"Suite à cet accord, EDF récupérera l'intégralité des sommes investies dans le projet à ce jour, calculées conformément aux accords pré-existants", a indiqué l'électricien français dans un communiqué, sans plus de précision.

BASF a dit, sans autre précision, que le prix de vente lui permettait de récupérer les sommes investies dans le projet.

Eni a déclaré lui aussi qu'il récupèrerait le capital investi dans le projet. L'énergéticien italien n'a pas été davantage explicite.

Gazprom détenait jusqu'alors la moitié de South Stream Transport. Le projet de gazoduc South Stream représentait un investissement évalué à une quarantaine de milliards de dollars. (Victoria Bryan, James Regan et Valentina Za, avec Gilles Guillaume, Claude Chendjou et Wilfrid Exbrayat pour le service français)