Wall St ouvre en légère hausse après ses records de la veille

mercredi 24 décembre 2014 15h43
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

NEW YORK, 24 décembre (Reuters) - Wall Street a ouvert en légère hausse mercredi, prolongeant ainsi potentiellement une série de cinq séances de hausses consécutives qui a vu le Dow Jones et le S&P 500 atteindre de nouveaux sommets mardi.

Vers 14h40 GMT, l'indice Dow Jones gagne 39,37 points, soit 0,22%, à 18.063,54. Le Standard & Poor's 500 , plus large, progresse de 0,13% à 2.084,83 et le Nasdaq Composite prend 0,21% à 4.775,19.

Comme souvent ces derniers temps, la place boursière américaine est portée par une nouvelle statistique attestant de la bonne santé de l'économie des Etats-Unis, à savoir un recul inattendu des inscriptions hebdomadaires au chômage.

"Les données macro-économiques représentent un flux continu de bonnes nouvelles. Nous sommes bien positionnés en cette fin d'année et nous avons toute une série de signes suggérant que l'économie, les résultats des entreprises et les marchés ont une assise que nous n'avions pas vue aussi solide depuis longtemps", a estimé Peter Kenny, chargé de la stratégie chez Clearpool Group.

Le Dow Jones et le S&P 500 ont inscrit de nouveaux records mardi à Wall Street, le premier franchissant pour la première fois de son histoire la barre des 18.000 points, à la faveur d'une forte révision à la hausse de la croissance enregistrée par les Etats-Unis au troisième trimestre.

La veille, le S&P-500, a signé son cinquante-et-unième record de clôture de 2014, du jamais vu depuis 1995. Cela représente la quatrième meilleure performance en la matière.

A quelques séances de la fin de l'année, le Dow Jones affiche pour 2014 un gain de près de 9%, le S&P 500 une progression de près de 13% et le Nasdaq une hausse de plus de 14%.

Pour cause de fêtes de Noël, la séance de Wall Street sera écourtée ce mercredi, la place américaine fermant ses portes à 18h00 GMT.

Après avoir fortement chuté la veille, les valeurs biotechnologiques affichent les plus fortes hausses du S&P 500 dans les premiers échanges. (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)