Erdogan compare la contraception à une "trahison" en Turquie

lundi 22 décembre 2014 16h41
 

ISTANBUL, 22 décembre (Reuters) - Le président turc Recep Tayyip Erdogan a comparé la contraception à une forme de "trahison" de nature à menacer à la vitalité économique et le lignage de la Turquie.

Intervenant comme témoin lors d'un mariage dimanche soir, Erdogan a appelé les jeunes époux à avoir au moins trois enfants afin de lutter contre la baisse de la natalité dans la population turque qu'il considère comme une menace pour la croissance économique du pays.

"Pendant des années, on a commis dans ce pays une trahison avec le contrôle des naissances afin de tarir notre lignée. Le lignage est très important économiquement et sprituellement", a-t-il déclaré aux jeunes mariés.

Un enregistrement vidéo de cette déclaration a été mis en ligne sur le site d'information Radikal.

Erdogan, musulman fervent, avait estimé le mois dernier qu'il était contre nature de considérer les hommes et les femmes comme égaux et que les féministes ne comprenaient pas l'importance de la maternité.

Lorsqu'il était encore Premier ministre, Erdogan avait tenté en 2012 d'abolir l'avortement mais avait dû renoncer à cette initiative devant le mécontentement de la population.

(Ayla Jean Yackley; Pierre Sérisier pour le service français) ;))