** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

lundi 22 décembre 2014 08h11
 

PARIS/LONDRES, 22 décembre (Reuters) - Les Bourses européennes sont
attendues en hausse lundi à l'ouverture, dans le sillage des marchés américains
et asiatiques, au cours d'une séance qui restera dominée par les inquiétudes sur
l'évolution de la situation politique en Grèce. 
    A deux jours du deuxième tour de la présidentielle, le Premier ministre
Antonis Samaras a offert dimanche d'élargir sa coalition aux élus indépendants
et d'organiser un scrutin législatif à la fin 2015 en échange de la désignation
par les parlementaires d'un président avant la fin de l'année. 
    Le dirigeant conservateur craint de ne pas obtenir la majorité nécessaire à
l'élection du chef de l'Etat, ce qui entraînerait la convocation de législatives
anticipées pour lesquelles le parti de gauche Syriza est donné favori.          
    D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien
 pourrait gagner jusqu'à 0,3% à l'ouverture, le Dax à Francfort 
0,1% et le FTSE à Londres 0,5% après leurs gains de la semaine dernière.
    La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,08%, entre l'impact positif du
rebond du pétrole et des prises de profits après les gains de plus de 800 points
du Nikkei en trois séances, au début d'une semaine durant laquelle l'activité
devrait être réduite sur les marchés en raison des fêtes de fin d'année.
    L'indice large MSCI Asie-Pacifique hors Japon     gagne
1,3%. 
    Vendredi, la Bourse de New York a fini en hausse modeste, grâce à la bonne
tenue des valeurs énergétiques, dans un contexte de rebond des cours du brut.
Sur la semaine, le Dow a pris 3%, le S&P 3,4% et le Nasdaq 2,4%, les trois
indices ayant quasiment effacé la totalité des pertes accusées la semaine
précédente en raison de la chute du compartiment énergétique. 
    Sur le marché des changes, l'euro est en légère hausse après avoir testé ses
plus bas de deux ans, à 1,2220 dollar, dans la nuit. La devise européenne reste
fragilisée par les anticipations de nouvelles mesures d'assouplissement
monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) alors que la Réserve fédérale
américaine projette de faire le contraire et de relever ses taux directeurs. 
    Le baril de brut léger américain poursuit son rebond et prend encore 99
cents, soit 1,73%, à plus de 58 dollars, grâce à des rachats de positions à
découvert. Le Brent regagne 1,25 dollar, soit 2%, à 62,63 dollars le baril. 
    Les traders attendent dans la journée l'indice de confiance du consommateur
en zone euro et les reventes de logements aux Etats-Unis, tous deux à 15h GMT.  
      
  VALEURS À SUIVRE
  * THALES va nommer Henri Proglio, l'ex-patron d'EDF, au
poste de président non exécutif, avec pour directeur général Patrice Caine,
actuel numéro deux de l'équipementier d'aérospatiale et de défense, a-t-on
appris auprès de deux sources proches du dossier, confirmant une information de
l'AFP.    
   * SAINT-GOBAIN n'est pas disposé à fusionner ses activités mortier
avec celles de Sika, le groupe suisse de chimie de construction dont
l'entreprise française veut prendre le contrôle, a déclaré Pierre-André de
Chalendar, P-DG de Saint-Gobain, prenant ainsi le risque de se mettre encore un
peu plus à dos la direction de Sika.     
   * AIRBUS - L'Union européenne a ouvert un nouveau front dans un
contentieux vieux de dix ans sur les subventions aéronautiques, en saisissant
l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour se plaindre de "milliards de
dollars" de subventions présumées illégales dont bénéficierait Boeing et
d'autres groupes aéronautiques. Livraison attendue par ailleurs
du premier A350 d'Airbus à Qatar Airways    
    * PERNOD RICARD a annoncé vendredi la cession de la marque
mexicaine Caribe Cooler à la société Grupo Bepensa. Aucun montant n'a été
divulgué. et communiqué: bit.ly/1Am4e7E
  
    * Tableau des principaux marchés mondiaux :    

 (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)