Berlin veut 17 mds pour le démantèlement du nucléaire-presse

mercredi 17 décembre 2014 10h15
 

BERLIN, 17 décembre (Reuters) - Le gouvernement allemand projette de créer un fonds de 17 milliards d'euros alimenté par les producteurs d'électricité nucléaire pour assurer le financement à long terme du démantèlement de la filière, rapporte mercredi le quotidien Süddeutsche Zeitung.

Après la catastrophe de Fukushima au Japon en mars 2011, Berlin a décidé de fermer tous ses réacteurs nucléaires d'ici 2022.

Le Süddeutsche Zeitung, qui cite un document interne des ministères de l'Economie et de l'Environnement, explique que les compagnies d'électricité devraient verser environ 17 milliards d'euros dans un fonds spécifique pour financer les coûts à long terme de cette décision. Dix-neuf milliards supplémentaires couvriraient le coût du démantèlement et du retraitement des déchets.

L'enveloppe globale envisagée correspond au montant total des provisions déjà passées par les quatre opérateurs de centrales nucléaires du pays, E.ON, RWE, EnBW et Vattenfall, au titre du démantèlement des réacteurs et du traitement des déchets.

L'article du Süddeutsche Zeitung explique que la création du fonds viserait entre autres à prévenir tout effet d'une éventuelle faillite dans le secteur et à assurer que les financements nécessaires au démantèlement resteront disponibles.

"Rien ne nous dit que tous les producteurs d'électricité nucléaire survivront à l'évolution du marché de l'énergie et respecteront leurs obligations à long terme en terme de démantèlement", écrit le journal.

Les ministères concernés n'étaient pas disponibles dans l'immédiat pour un commentaire. (Alexandra Hudson, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)