Europe/PMI-2014 s'achève sur une note faible

mardi 16 décembre 2014 10h12
 

(Actualisé avec zone euro)
    PARIS/BERLIN/LONDRES, 16 décembre (Reuters) - Principaux
résultats provisoires des enquêtes Markit auprès des directeurs
d'achat en Europe publiés mardi:
    
    ZONE EURO-2014 S'ACHÈVE SUR UNE NOTE FAIBLE
    LONDRES - L'évolution de l'activité du secteur privé dans la
zone euro semble un peu meilleure qu'attendu en décembre mais la
tendance reste faible et les entreprises continuent de baisser
les prix, montrent mardi les premiers résultats des enquêtes
mensuelles Markit auprès des directeurs d'achat.
    L'indice PMI "flash" composite a progressé à 51,7 après
avoir touché en novembre un plus bas de 16 mois à 51,1. Les
économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient en
moyenne un chiffre de 51,5. 
    L'indice des services est remonté à 51,9 après 51,1,
dépassant le consensus qui le donnait à 51,5, et celui du
secteur manufacturier a atteint 50,8 après 50,1, alors que le
marché l'attendait à 50,5.
    Pour Chris Williamson, économiste de Markit, ces chiffres
suggèrent une croissance de 0,1% seulement au quatrième
trimestre dans la zone euro.  
    "La périphérie bénéfice d'une croissance plus élevée mais le
risque, c'est que si le coeur (de la zone) reste faible, cela se
propage à la périphérie et que l'ensemble reparte à la baisse",
dit-il. 
        
    ALLEMAGNE-LA CROISSANCE RALENTIT, AU PLUS BAS DEPUIS 18 MOIS
    BERLIN - La croissance de l'activité du secteur privé
allemand est tombée en décembre à son rythme le plus faible en
18 mois, l'accélération du secteur manufacturier ne suffisant
pas à compenser le ralentissement des services. 
    L'indice PMI "flash" composite a reculé à 51,4 après 51,7 en
novembre. S'il reste pour le 20e mois consécutif au-dessus de la
barre de 50 séparant expansion et contraction, il revient à son
niveau le plus faible depuis juin 2013. 
    A 49,0, le sous-indice des nouvelles commandes recule pour
le deuxième mois d'affilée.
    Le PMI "flash" des services a lui touché un plus bas de 17
mois à 51,4 après 52,1 le mois dernier, alors que le consensus
Reuters le donnait en hausse à 52,5.
    L'indice "flash" du secteur manufacturier, lui, est remonté
à 51,2 après 49,5 en novembre, dépassant le consensus qui
l'attendait à 50,4. 
    "Le secteur manufacturier doit continuer d'évoluer dans la
bonne direction pour éviter qu'une faiblesse accrue du secteur
des services se propage et tire vers le bas l'ensemble de
l'économie", commente Chris Williamson, économiste de Markit.
    
    FRANCE-L'ACTIVITÉ CONTINUE DE SE CONTRACTER
    PARIS - L'activité dans le secteur privé a continué de se
contracter en décembre en France mais à un rythme beaucoup plus
lent que les mois précédents grâce au secteur des services.
    L'indice PMI composite, qui combine les secteurs de
l'industrie et les services, s'inscrit ainsi à 49,1, après 47,9
en novembre.
    L'indice des seuls services est remonté à 49,8, un plus haut
en quatre mois, après 47,9 en novembre.
    L'indice du secteur manufacturier est en revanche tombé à
47,9, un plus bas de quatre mois, contre 48,4 un mois plus tôt.
    Les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne
sur un indice des services à 48,3 et un indice manufacturier à
48,6.
    Pour Jack Kennedy, économiste chez Markit, si les services
connaissent une petite embellie, "la situation du secteur
manufacturier reste en revanche préoccupante, la baissed e la
production s'accélérant en décembre, en raison notamment de la
faiblesse persistante de la demande et d'un climat fortement
concurrentiel".
    
    Voir aussi :
    * Le communiqué de Markit 
    here