France-Royal souhaite un gel des tarifs des autoroutes en 2015

mardi 16 décembre 2014 09h03
 

PARIS, 16 décembre (Reuters) - La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a déclaré mardi souhaiter un gel des tarifs des autoroutes en 2015 et indiqué attendre un effort d'un milliard d'euros des sociétés concessionnaires qui pourrait prendre la forme d'une taxe sur leurs bénéfices.

"C'est un des points en discussion avec les sociétés d'autoroutes", a-t-elle déclaré sur BFMTV à propos d'un gel éventuel des tarifs des péages en 2015.

"Je le souhaite, parce les tarifs ont trop augmenté par rapport au coût de la vie donc il faut rendre aux automobilistes un peu de justice et d'équité tarifaire", a-t-elle ajouté.

Alors que le gouvernement mène des pourparlers avec les sociétés concessionnaires, dont la Cour des Comptes a dénoncé les "rentes" dans un rapport récent, la ministre n'a pas écarté non plus la possibilité d'une résiliation de leurs contrats.

"C'est une hypothèse parmi d'autres que le gouvernement n'écarte pas.", a-t-elle dit, ajoutant : "Il y en trois, soit la résiliation totale, soit une résiliation partielle soit la rediscussion des concessions dans le cadre actuel".

"Il faut que les sociétés d'autoroutes fassent rapidement des propositions comme cela leur a été demandé pour savoir comment elles appliquent les recommandations de la Cour des comptes", a-t-elle encore dit.

Ségolène Royal a chiffré à un milliard d'euros l'effort qui leur serait demandé, peut-être sous la forme d'une taxe, "ce qui est finalement moins de 10% du montant global qu'elles ont versé à leurs actionnaires qui s'élève à 17 milliards d'euros", a-t-elle indiqué.

Dans les premiers échanges, l'action Vinci perd 3,5%, tandis que le titre Eiffage cède 0,5%.

Voir aussi : les sociétés d'autoroutes d'ici mercredi à l'Elysée

(Yann Le Guernigou, édité par Gilles Guillaume)