France-Vers une dégradation de la situation des retraités

lundi 15 décembre 2014 18h49
 

* Vers un départ effectif à la retraite à 64 ans

* Le COR confirme l'hypersensibilité du système à la conjoncture

PARIS, 15 décembre (Reuters) - Le système de retraite français ne pourra revenir à l'équilibre financier, à législation égale, qu'au prix d'une dégradation de la situation relative des retraités et d'un prolongement de la durée d'activité, estime le Conseil d'orientation des retraites (Cor) dans un rapport qui sera rendu public mardi.

Les projections actualisées du Cor, dont Reuters a obtenu une copie, font apparaître des perspectives financières globales un peu moins négatives que ses prévisions de fin 2012, sur lesquelles le gouvernement s'est appuyé pour élaborer la réforme des retraites de janvier 2014.

A court terme, le Cor prévoit, sur la base des prévisions macro-économiques du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2015, un déficit de l'ensemble des régimes passant de 9,3 milliards d'euros en 2014 à huit milliards en 2018.

Ce chiffre cache cependant d'importantes disparités : le déficit des régimes de base passerait de 3,6 milliards d'euros en 2013 à 1,4 milliard en 2018, alors que celui des retraites complémentaires continuerait à se creuser pour atteindre 5,5 milliards en 2018. (voir aussi le rapport alarmiste de la Cour des Comptes sur l'Agirc et l'Arrco )

L'amélioration du solde des régimes de base provient d'une légère hausse du taux de prélèvement global et de l'amélioration du rapport entre le nombre des cotisants et celui des retraités, du fait de l'allongement de la durée de cotisation.

"Ces résultats ne doivent pas nécessairement conduire à la conclusion qu'il n'y aura pas de problème de retraite en cas de croissance économique soutenue", souligne cependant le Cor, qui prévoit au demeurant un besoin de financement de 0,3% à 0,5% de PIB pendant les années 2010-2020.

  Suite...