RPT-LEAD 1-France-Rapport alarmiste sur les retraites complémentaires

lundi 15 décembre 2014 16h15
 

(Précision sur la période sur laquelle les efforts ont été consentis)

* Une soutenabilité "compromise", selon la Cour des comptes

* A l'impact de la crise s'ajoute une gestion coûteuse

* La Cour évoque un nouveau recul de l'âge de la retraite

PARIS, 15 décembre (Reuters) - La Cour des comptes juge les régimes français de retraites complémentaires du secteur privé menacés par une accumulation de déficits susceptibles d'assécher leurs réserves à brève échéance si aucune mesure n'est rapidement prise pour y remédier.

Or ces régimes gérés par les partenaires sociaux assurent aux retraités un complément de revenu qui peut représenter entre un quart et la moitié de leur pension globale, voire jusqu'aux deux tiers pour certains cadres supérieurs.

Dans un rapport à paraître jeudi et obtenu par Reuters, la Cour constate que la "soutenabilité" des régimes Arrco et Agirc est "compromise à terme désormais très rapproché".

Elle rappelle que l'Arrco, qui concerne la quasi-totalité des salariés du secteur privé, et l'Agirc, réservée aux cadres et assimilés, ont accumulé 60 milliards d'euros de réserves entre 1998 et 2008 grâce notamment à des mesures de redressement prises depuis 1993.

Mais la crise économique de 2008, une gestion trop coûteuse et l'impact des réformes du régime de base les ont replongés dans des déficits croissants : de 1,13 milliard d'euros en 2009 à 4,44 milliards en 2013 et près de 5,3 milliards en 2014.   Suite...