Club Med-Pourquoi les ambitions de Fosun passent par le Portugal

lundi 15 décembre 2014 14h19
 

* Le chinois est associé à sa filiale portugaise d'assurances

* Il mobilise les actifs de la compagnie pour poursuivre sa mue

* Après $4 mds d'achats, il doit retrouver des marges de manoeuvre

par Matthew Miller et Umesh Desai

PEKIN/HONG KONG, 15 décembre (Reuters) - Le milliardaire chinois Guo Guangchang mise sur sa récente acquisition dans l'assurance portugaise pour s'assurer le contrôle du Club Méditerranée face à l'Italien Andrea Bonomi et poursuivre la mue de son conglomérat Fosun.

Ces deux dernières années, Fosun a largement recouru au crédit bancaire et à l'effet de levier pour réaliser près de quatre milliards de dollars (3,2 milliards d'euros) d'acquisitions, une stratégie qui n'est pas sans rappeler celle du pionnier des LBO Henry Kravis dont le fonds d'investissement KKR a apporté son soutien financier au consortium Global Resorts SAS d'Andrea Bonomi.

Centré sur l'industrie et la promotion immobilière, Fosun parie sur le rééquilibrage économique vers la consommation voulue par Pékin et se transforme pour devenir un groupe au services des attentes d'une classe moyenne chinoise urbaine en pleine expansion.

Guo Guangchang, ancien des jeunesses communistes dont le magazine Forbes estime la fortune à 4,3 milliards de dollars, a identifié le "luxe abordable" comme son nouveau créneau.

"La Chine voit aujourd'hui l'émergence d'une vaste classe moyenne", a-t-il déclaré à Reuters. "Elle est en attente d'un nouveau mode de vie et apprécient beaucoup de nombreuses marques étrangères."   Suite...