USA-10 banques à l'amende pour infraction liée à la recherche

jeudi 11 décembre 2014 23h24
 

11 décembre (Reuters) - La Financial Industry Regulatory Authority (Finra) américaine a annoncé jeudi qu'elle avait infligé une amende de 43,5 millions de dollars à 10 banques d'investissement pour avoir autorisé leurs analystes à solliciter leur participation à l'introduction en Bourse de Toys R Us qui était prévue en 2010.

A cet effet, les banques avaient proposé un compte rendu de recherche favorable en échange de leur participation à cette IPO, précise la Finra, qui ne donne aucune identité individuelle.

Aucune des firmes mises à l'amende n'a confirmé ou démenti les affirmations de la Finra.

Plus de 10 ans auparavant, l'ex-procureur général de New York Eliot Spitzer avait été à l'origine d'un règlement censé interdire toute communication entre les départements recherche et banque d'investissement des établissements, à moins que ne soit présent un représentant légal.

L'indépendance de la fonction de recherche, primordiale pour les investisseurs, a été mise à mal dans ce dossier, a déclaré Susan Axelrod, responsable des opérations réglementaires de la Finra.

Les dix établissements concernés sont Barclays Capital , Citigroup Global Markets, Credit Suisse Securities (USA), Goldman Sachs & Co, JPMorgan Securities, Deutsche Bank Securities, Merrill Lynch, Morgan Stanley & Co, Wells Fargo Securities et Needham & Company.

Toy R Us avait été retiré de la cote par les fonds Bain, KKR et Vornando en 2005. Le fabricant de jouets avait renoncé à sa nouvelle IPO en 2013. Il n'a fait aucun commentaire dans l'immédiat. (Suzanne Barlyn, Wilfrid Exbrayat pour le service français)