Rafale-L'armée de l'air confiante pour deux contrats à l'export

mercredi 10 décembre 2014 13h46
 

PARIS, 10 décembre (Reuters) - Le chef d'état-major de l'armée de l'air s'est déclaré mercredi confiant sur l'obtention par la France des deux contrats à l'export du Rafale sur lesquels elle compte pour boucler son budget de défense de la période 2014-2019.

Le gouvernement, qui prend habituellement livraison de 11 unités par an de l'avion de combat de Dassault Aviation , n'en a prévu que 26 sur l'ensemble de la période 2014-2019, faisant le pari d'au moins deux contrats à l'export, dont la finalisation de celui avec l'Inde pour 126 appareils.

A la question de savoir s'il était confiant sur l'obtention de ces deux contrats, le général Denis Mercier a répondu par l'affirmative.

"Cela avance bien aujourd'hui. Je pense que le succès appellera le succès", a-t-il déclaré lors d'une rencontre avec l'Association des journalistes de défense (AJD).

Il n'a pas souhaité se prononcer sur le pays pressenti pour le deuxième contrat.

Un porte-parole de Dassault Aviation s'est refusé à tout commentaire.

La France pourrait vendre prochainement au moins 24 Rafale au Qatar, avait indiqué fin novembre Europe 1.

Quant aux négociations avec l'Inde pour un méga-contrat évalué à environ 15 milliards de dollars (12 milliards d'euros), elles sont "sur le point d'aboutir", a-t-on dit début décembre dans l'entourage du ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian.

Le PDG de Dassault Aviation Eric Trappier avait déclaré début novembre à Reuters qu'une signature du contrat d'ici mars 2015, la fin de l'exercice budgétaire indien actuel, était un "objectif raisonnable".

Les autres armées observent la manière dont la France utilise le Rafale en opérations, a également noté le général Mercier.

Paris a déployé neuf Rafale aux Emirats arabes unis dans le cadre de sa participation aux opérations de la coalition contre l'organisation Etat islamique (EI) et trois autres en Afrique. (Cyril Altmeyer, édité par Matthieu Protard)