Rapport-Un membre de l'Onu demande des poursuites contre la CIA

mardi 9 décembre 2014 20h09
 

GENEVE, 9 décembre (Reuters) - Le rapport du Sénat américain sur les "interrogatoires poussés" de la CIA relève d'"une politique claire orchestrée au plus haut niveau de l'administration Bush" et les responsables de ces pratiques contre des détenus doivent être poursuivis, a estimé un représentant de l'Onu, mardi.

Ben Emmerson, rapporteur des Nations unies sur les droits de l'homme et l'anti-terrorisme, a estimé que les membres de l'administration de George W. Bush qui ont ordonné et autorisé ces pratiques doivent être traduits en justice, de même que les membres de la CIA et autres agents gouvernementaux qui les ont exercées.

"Au regard du droit international, les Etats-Unis sont légalement obligés de traduire ces responsables en justice", estime Ben Emmerson dans un communiqué publié à Genève.

"L'Attorney General est dans l'obligation légale d'engager des poursuites pénales contre les responsables", ajoute-t-il.

Un membre du département de la Justice a précisé qu'aucune enquête n'était envisagée à l'encontre de l'agence centrale du renseignement après la publication du rapport sénatorial.

Des membres du renseignement américain ont indiqué que le ministère de la Justice avait, à un moment, ouvert une enquête confiée à un procureur spécialement désigné pour l'occasion sur une vingtaine d'affaires d'abus présumés commis par des membres de la CIA sur des détenus.

Cette enquête a été conclue sans qu'aucune poursuite judiciaire ne soit décidée.

(Stephanie Nebehay; Pierre Sérisier pour le service français) ;))