LEAD 2-L'épave du vol MH17 va être reconstituée aux Pays-Bas

mardi 9 décembre 2014 17h20
 

(Actualisé avec déclaration, § 4)

AMSTERDAM, 9 décembre (Reuters) - Les enquêteurs néerlandais chargés des investigations sur le crash du vol MH17 en juillet dans l'est de l'Ukraine vont reconstituer l'épave aux Pays-Bas pour tenter de déterminer exactement les circonstances de l'accident.

Les débris du Boeing 777 de la Malaysia Airlines qui s'est écrasé le 17 juillet sont arrivés à bord de huit camions-plateaux, sous escorte de la police, mardi sur la base aérienne de Gilze-Rijen, dans le sud des Pays-Bas.

Ils vont être d'abord photographiés, scannés et classés avant que les experts ne procèdent à la reconstitution de l'épave.

La tâche prendra plusieurs mois, a prévenu le directeur du Bureau d'enquête néerlandais. "Il manque aussi des pièces (...) mais nous pouvons être plus que satisfaits du nombre de débris dont nous disposons", a ajouté Tjibbe Joustra.

Les deux tiers des 298 victimes de la catastrophe du vol MH17, qui assurait la liaison entre Amsterdam et Kuala Lumpur, étaient des Néerlandais.

Selon Kiev et ses alliés occidentaux, l'appareil a été abattu par un missile sol-air tiré par des séparatistes pro-russes de l'est de l'Ukraine. La Russie affirme, elle, que le missile provenait d'un avion de l'armée de l'air ukrainienne.

Les Pays-Bas ont ouvert l'enquête criminelle la plus importante de leur histoire après cette catastrophe, et ont supervisé la collecte des débris par les services d'urgence ukrainiens lors d'une opération de six jours en novembre.

Le transfert de l'épave a été rendu possible grâce à un accord conclu avec Kiev et, sous la médiation de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), avec les séparatistes, sur le territoire desquels l'avion s'était écrasé. (Anthony Deutsch; Eric Faye et Jean-Stéphane Brosse pour le service français, édité par Henri-Pierre André)