LEAD 1-Chine-Baisse surprise des importations en novembre

lundi 8 décembre 2014 08h24
 

par Kevin Yao

PEKIN, 8 décembre (Reuters) - Les importations chinoises ont subi en novembre une baisse inattendue et la croissance des exportations a ralenti, une évolution qui alimente les craintes d'un coup de frein de plus en plus net pour la deuxième économie mondiale et qui accroît la pression sur Pékin en faveur de nouvelles mesures de soutien à l'activité.

Les exportations ont augmenté de 4,7% par rapport à novembre 2013 alors que les importations ont reculé de 6,7%, leur recul le plus marqué depuis mars, montrent les statistiques officielles publiées lundi par les Douanes.

L'excédent commercial a quant à lui atteint 54,5 milliards de dollars (44,4 milliards d'euros), un nouveau plus haut historique, ce qui pourrait favoriser l'appréciation du yuan alors même que les exportations sont à la peine.

Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne une croissance de 8,2% des exportations et de 3,9% des importations ainsi qu'un excédent commercial de 43,5 milliards de dollars.

"Malgré un nouveau record de l'excédent commercial, les détails brossent un triste tableau, avec une croissance plus faible des exportations et une contraction des importations de matières premières en volumes", a commenté Andy Ji de la Commonwealth Bank of Australia.

Les exportations sont restées le point fort de l'économie chinoise ces derniers mois alors que la demande intérieure montrait des signes répétés de faiblesse, mais les observateurs expriment des doutes sur la fiabilité des statistiques officielles et évoquent des indices suggérant une résurgence des flux de devises spéculatifs, qui aurait pour effet de gonfler artificiellement les exportations.

Pour Dariusz Kowalczyk, de Credit Agricole CIB à Hong Kong, la tendance à surdéclarer les exportations pourrait avoir reflué le mois dernier, ce qui expliquerait le chiffre inférieur aux attentes. Il juge néanmoins "choquant" le recul des importations, qui reflète certes la baisse des cours des matières premières mais aussi celle de la demande intérieure.

  Suite...