Merkel invite Paris et Rome à réformer davantage

dimanche 7 décembre 2014 08h27
 

BERLIN, 7 décembre (Reuters) - La France et l'Italie doivent entreprendre davantage de réformes afin de s'assurer que leurs budgets 2015 respecteront les règles de l'Union européenne, déclare Angela Merkel dans une interview publiée dimanche par Die Welt.

La chancelière allemande estime que la décision européenne de donner plus de temps à Paris et Rome pour finaliser leurs programmes de réformes se justifie, mais elle ajoute: "La Commission a dit clairement que ce qui a été mis jusqu'à présent sur la table n'est pas suffisant. Je suis d'accord avec cela."

Fin novembre, la Commission européenne a reporté à mars son avis sur la conformité des budgets des deux pays aux règles de l'UE, en parlant pour la France d'un risque d'infraction. Paris, invoquant la croissance et l'inflation trop faibles, a renoncé à son objectif de déficit public à 3% du PIB fin 2015.

L'exécutif européen a averti la France qu'il n'hésiterait pas à la sanctionner si elle ne met pas rapidement en oeuvre des réformes structurelles pour améliorer tant ses perspectives de croissance que ses finances publiques.

Le ministre des Finances Michel Sapin a annoncé mercredi que le déficit public français s'établirait à 4,1% de la richesse nationale l'an prochain, au lieu des 4,3% prévus cet été, après prise en compte des nouvelles données dévoilées en octobre.

La France avait initialement promis de ramener son déficit sous le seuil de 3% du PIB d'ici 2013, un objectif désormais repoussé à 2017.

(Noah Barkin; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)