Banques-L'Europe réussit de peu les tests du comité de Bâle

vendredi 5 décembre 2014 15h25
 

LONDRES, 5 décembre (Reuters) - Le secteur bancaire de l'Union européenne n'a réussi que de justesse les tests destinés à mesurer sa conformité avec les règles de Bâle III, censées rendre le système financier international plus sûr et prévenir une nouvelle crise.

Les Etats-Unis affichent de meilleurs résultats à l'issue de ces tests, qui visaient à mesurer la prise en compte des nouvelles règles prudentielles internationales.

Le comité de Bâle, qui dépend de la Banque des règlements internationaux (BRI) et réunit des représentants des banques centrales et des autorités de régulation financière, explique l'écart d'évaluation entre Etats-Unis et Europe par les différences de traitement des avoirs en obligations d'Etat des banques, un sujet particulièrement délicat en Europe.

L'Europe se classe ainsi, dans l'échelle d'évaluation du comité, au tout dernier échelon avant l'échec alors que les Etats-Unis ont nettement réussi les tests.

Le comité de Bâle n'a toutefois aucun pouvoir de sanction et ne peut pas obliger les banques à prendre des mesures pour améliorer leur situation.

Le rapport reconnaît en outre que l'Union européenne va limiter dans le temps la possibilité de traitement de l'exposition des banques à la dette souveraine qui ne respecterait pas les nouvelles règles.

* Le rapport complet (en anglais): bit.ly/1vvJYPx (Huw Jones, Marc Angrand pour le service français, édité par Patrick Vignal)