LEAD 2-France-Répit pour Lepaon, dont la démission est évoquée

vendredi 5 décembre 2014 18h39
 

* La crédibilité de Lepaon mise en cause au sein de la CGT

* Des dirigeants voudraient qu'il démissionne de lui-même

* Seul le "parlement" de la CGT est habilité à le démettre (Avec détails sur la réunion, communiqué)

PARIS, 5 décembre (Reuters) - De plus en plus contesté par ses troupes, le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, a gagné un répit vendredi mais le mot démission a été prononcé lors de la réunion du bureau confédéral de l'organisation, a appris Reuters auprès d'un participant.

Quatre des dix membres de l'instance dirigeante de la CGT ont demandé une réunion extraordinaire des secrétaires généraux des 33 fédérations et 96 unions départementales de la CGT -- son Parlement, seul habilité statutairement à démettre le numéro un.

Cela leur a été refusé. Le bureau proposera bien de réunir les quelque 130 membres du Comité confédéral national (CCN) avant le 16 décembre "pour permettre le débat le plus large dans la CGT", annonce la centrale dans un communiqué.

Mais "ça n'est pas un CCN extraordinaire. Ça sera juste un temps d'échange qui ne permettra pas de prendre des décisions", précise un membre de la direction confédérale.

En revanche, un tiers des organisations représentées au sein du CCN peuvent demander une telle réunion extraordinaire et "il commence à y avoir des courriers en ce sens", a dit à Reuters un haut responsable cégétiste.

Le communiqué précise que le bureau "a débattu de toutes les questions soulevées par la situation vécue par la CGT" mais assure qu'"aucun" de ses membres "n'a demandé la démission de Thierry Lepaon".   Suite...