LEAD 2-BCE-Nowotny soutient Draghi, les Allemands résistent

vendredi 5 décembre 2014 16h35
 

* Nowotny rallie la position de Draghi sur le QE

* Pour Weidmann, imiter les USA ou le Japon serait inefficace

* Schäuble exprime lui aussi ses doutes

* La BCE devra prendre une décision début 2015 (Actualisé avec Nowotny, informations de presse sur les débats à la BCE)

par John O'Donnell et Michael Shields

FRANCFORT/VIENNE, 5 décembre (Reuters) - Ewald Nowotny, l'un des membres du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) a apporté vendredi son soutien au président de l'institution, Mario Draghi, dans ses efforts pour tenter de relancer l'économie de la zone euro, tandis que l'Allemagne maintenait son opposition à l'achat de dette souveraine.

L'appui du gouverneur de la banque centrale autrichienne, pourrait se révéler déterminant pour la mise en oeuvre de tels achats dans les prochains mois, une politique dite d'assouplissement quantitatif (quantitative easing, QE) qui se heurte encore à de fortes réticences au sein même de la BCE.

Jeudi, Mario Draghi a expliqué que la banque centrale déciderait début 2015 de l'opportunité de nouvelles mesures de soutien au crédit et à l'activité économique, ce qui pourrait inclure des achats de dette publique, une option à laquelle s'oppose entre autres la Bundesbank allemande. Et il a ajouté qu'une telle décision ne nécessitait pas forcément l'unanimité.

Lors de la réunion du Conseil des gouverneurs jeudi, Jens Weidmann et sa compatriote Sabine Lautenschläger, qui siège au directoire de l'institution, se sont opposés à une légère modification du vocabulaire employé pour évoquer l'augmentation du bilan de la banque centrale, ont rapporté plusieurs sources.   Suite...