** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

vendredi 5 décembre 2014 08h05
 

PARIS, 5 décembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes devraient
rebondir vendredi à l'ouverture au lendemain du net recul provoqué par la
déception née chez certains investisseurs des propos de Mario Draghi.
    Le président de la Banque centrale européenne (BCE) a déclaré jeudi que son
institution ne prendrait pas de décision sur un éventuel assouplissement
supplémentaire de sa politique monétaire avant le début de l'année 2015.
 
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien 
pourrait gagner jusqu'à 0,8% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,6% et
le FTSE à Londres 0,4%.
    L'euro s'est stabilisé aux alentours de 1,2375 dollar après avoir grimpé
jusqu'à 1,2457 après l'intervention de Mario Draghi, qui a contraint des
investisseurs ayant parié sur une intervention rapide de la BCE à dénouer des
positions de court terme.
    Comme l'ensemble des Bourses, la monnaie européenne devrait toutefois être
sensible ce vendredi à la publication des chiffres de l'emploi aux Etats-Unis,
attendus à 13h30 GMT. Les analystes interrogés par Reuters s'attendent à 230.000
créations d'emplois en novembre aux Etats-Unis, ce qui illustrerait la bonne
santé de l'économie américaine par contraste avec la morosité de la zone euro.
    Cette anticipation d'une statistique de l'emploi favorable aux Etats-Unis a
permis à la Bourse de Tokyo de finir vendredi en légère hausse de 0,19%,
l'affaiblissement du yen par rapport au dollar contribuant à porter les valeurs
exportatrices.
    Pour leur part, les cours du pétrole poursuivent leur chute, sous les 70
dollars le baril pour le Brent de la mer du Nord.
    L'Arabie saoudite a envoyé un signal supplémentaire de sa volonté de
maintenir sa production malgré l'abondance de l'offre en abaissant le tarif
mensuel de ses livraisons de brut aux Etats-Unis et à l'Asie.
    
     
PRINCIPAUX INDICATEURS A L'AGENDA DU VENDREDI 05 DÉCEMBRE 
PAYS   GMT      INDICATEUR               PÉRIODE       CONSENSUS  PRÉCÉDENT
EZ    10h00     PIB révisé               T3             +0,2%      +0,1%
                - sur un an                             +0,8%      +0,8%
US    13h30     Créations d'emploi       novembre      230.000    214.000
                Taux de chômage                          5,8%       5,8%
US    13h30     Balance commerciale      octobre      -$41,4 mds -$43,0 mds
US    15h00     Commandes à l'industrie  octobre        inch.      -0,6%
US    20h00     Crédit à la consommation octobre       $16,5 mds  $15,9 mds 

    VALEURS À SUIVRE
    * CGG, TECHNIP. L'Autorité des marchés financiers (AMF)
a dit jeudi à Reuters de ne pas avoir demandé "à ce stade" à Technip 
de clarifier ses intentions sur le groupe de services et d'équipements
géophysiques CGG, mais a précisé rester vigilante.    
    * GLAXOSMITHKLINE. Le groupe pharmaceutique a annoncé jeudi avoir
décidé de ne pas vendre un portefeuille de médicaments anciens en Amérique du
Nord et en Europe après examen des offres formulées par des acquéreurs
potentiels.    
    * E.ON. La scission annoncée du géant allemand de l'énergie, en
l'allégeant d'une partie de sa dette, pourrait en faire une cible de choix pour
des investisseurs spécialisés dans les infrastructures et attirés par le
rendement régulier de ses réseaux de distribution d'électricité et de gaz.
    
    * BANKIA. La banque espagnole a présenté des comptes pleins
d'erreurs en 2011, l'année de son introduction en Bourse, suivant un rapport
publié jeudi à l'issue d'une longue enquête qui portait sur son IPO et son
renflouement par l'Etat.    
    * FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES. Le constructeur a annoncé jeudi le
lancement d'une augmentation de capital et d'un emprunt convertible de 2,5
milliards de dollars dans le but notamment de financer un ambitieux plan
d'investissement quinquennal. 
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 
    

 (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)