Pétrole-Nombre de projets susceptibles d'être reportés en 2015

jeudi 4 décembre 2014 23h56
 

par Ron Bousso

LONDRES, 4 décembre (Reuters) - Nombre de projets d'exploration de gaz et de pétrole, représentant plus de 150 milliards de dollars (121 milliards d'euros) devraient être mis en suspens l'année prochaine, la chute des cours du brut cessant de les rendre économiquement viables, selon des données d'un cabinet norvégien.

Comme les grands champs pétroliers découverts il y a des décennies commencent à montrer des signes d'épuisement, les grandes "majors" s'efforcent de renouveler leurs réserves en tentant d'accéder à des champs plus difficiles à atteindre.

En raison notamment de la cherté des nouvelles technologies nécessaire pour les atteindre, les coûts de production se sont envolés.

Maintenant l'avenir de certains projets, aussi bien sur terre que sur mer, de la mer de Barents au golfe du Mexique, semble compromis avec un cours du pétrole qui a plongé de quelque 40% au cours des cinq derniers mois pour évoluer à moins de 70 dollars le baril.

L'année prochaine, les compagnies pétrolières doivent prendre des décisions définitives d'investissement sur un total de 800 projets gaziers et pétroliers représentant 500 millions de dollars et près de 60 milliards de barils équivalent pétrole, estime le cabinet Rystad Energy.

Mais avec un prix moyen du pétrole qui devrait, selon des analystes, s'établir à 82,50 dollars en 2015, environ un cinquième de ses projets, représentant un valeur un peu moins d'un tiers du total de 500 milliards, ne devrait pas être approuvé, selon Per Magnus Nysveen, chargé de l'analyse chez Rystad Energy.

VERS UNE TENSION SUR L'OFFRE D'ICI LA FIN DE LA DÉCENNIE   Suite...